Vous avez pris la décision d’installer une pergola chez vous. Après avoir étudié tous les paramètres nécessaires, vous envisagez de construire une structure en bois. Il est maintenant temps de choisir de quelle essence de bois s’agit-il. C’est une étape cruciale à considérer avec beaucoup d’importance parce que le type de bois va conditionner toutes les fonctionnalités et la durabilité de votre pergola. C’est la raison pour laquelle nous avons concocté ce guide comparatif de type de bois pour vous aider à choisir ce qui convient le plus à votre situation. Les bois pour pergola sont catégorisés en deux grandes classes que voici :

Les bois putrescibles

Ce premier classement regroupe les bois qui résistent mal aux intempéries et aux aléas climatiques. Cette appellation vient en effet de leur fragilité qui peut se pourrir rapidement. Néanmoins, ils ont tout de même un avantage qui fait leur grande force : un tarif très abordable.

Est classé dans la catégorie de bois putrescibles : le pin. Il peut parfaitement être modelé pour devenir une jolie pergola parce que c’est un bois facile à travailler. Par contre, s’il n’est pas traité, on vous déconseille fortement de construire une pergola avec à cause de sa non-résistance à l’humidité. De plus, ce n’est pas tout à fait un bois adapté pour les constructions à l’extérieur. Des solutions existent toutefois pour le donner plus de résistance, mais son aspect naturel n’est plus respecté à ce moment à cause du produit chimique injecté dedans. Généralement, les pergolas fabriquées à partir de ce type de bois n’arrivent pas à tenir plus de 5 ans.

Les bois imputrescibles

Donc, comme vous avez pu le constater, contrairement aux bois putrescibles, les bois imputrescibles résistent naturellement et parfaitement à l’humidité et aux degrés divers. De ce fait, les essences de bois qui figurent parmi la liste suivante sont les plus recommandées pour la construction d’une pergola.

En premier lieu il y a le mélèze qui est un bois assez rigide avec une qualité mécanique intéressante. Avec le douglas, qui est un type de bois très rependu dans le territoire français et qui est également conseillé pour fabriquer une pergola, le mélèze est peu couteux. Le cèdre rouge y figure également, même s’il a tendance à se décomposer rapidement, mais il résiste efficacement à l’humidité pourtant. Le robinier (ou faux acacia) est peu connu, mais possède des qualités très attrayantes pour faire office de pergola. La capacité de résistance de ce bois face aux explosions de chaleur et à l’humidité est étonnante parce que même dans des conditions extrêmes, son espérance de vie est estimée à 50 ans. Par ailleurs, le chêne est très connu pour sa grande résistance et sa solidité, mais il ne convient pas tout à fait à tout type d’emplacement. Également, le châtaignier est très répandu dans la construction de pergola, mais n’est pas pour autant aussi résistant. Il est seulement populaire à cause de son prix bon marché.

pergola quel bois

Vous pourrez aussi aimer