Le robinet thermostatique équipe généralement les radiateurs notamment les modèles à eau. Et cela quelque soit le type d’alimentation de votre appareil de chauffage, via une chaudière au fioul, une pompe à chaleur ou même au gaz. Particulièrement utile, le robinet thermostatique joue un rôle essentiel dans l’économie d’énergie de votre système de chauffage. Mais encore faut-il savoir comment il fonctionne. Justement, cet article fait le tour de la question.

Le principe de fonctionnement d’un robinet thermostatique

Pour fonctionner, le robinet thermostatique s’est muni d’un corps de sonde ou bulbe, d’une pièce métallique pour relier le radiateur et la poignée du robinet ainsi que d’un corps de vanne. Ses divers composants ont tous une fonction spécifique. À commencer par la sonde qui s’avère être l’élément thermostatique. De manière simple, elle sert à capter la température d’une pièce. En fonction de cette température captée, la sonde se met à dilater ou à se crisper. Cela dans le but d’actionner le clapet qui se charge à son tour de réduire voire de couper le débit d’eau chaude du radiateur. Et qui dit augmentation du débit d’eau chaude, dit certainement plus de diffusion de chaleur dans la pièce. Cette sonde est composée de fluide d’origine liquide, gaz ou gel. En principe, elle se place au sein même du robinet. S’agissant de la vanne, elle permet de régler le débit d’eau qui circule dans le radiateur. Elle est numérotée de 0 à 5. Concrètement, le nombre 0 correspond à une température de près de 12 °C et le nombre 5 à la température maximale. Pour le faire fonctionner, veillez à le pivoter au sens inverse de l’aiguille d’une montre. À titre informatif, le fait d’agir sur le débit d’eau circulant dans le radiateur influe sur la puissance émise par celui-ci.

Les différents types de têtes de robinets thermostatiques

D’abord, la tête d’un robinet thermostatique est la base même du système. En effet, elle contient la poignée qui sert à réguler la température. On dénombre deux principaux types de têtes de robinets thermostatiques : une tête mécanique et celle électronique. Dans le premier cas, le réglage de la température se fait manuellement. Autrement dit, il est impossible de programmer automatiquement et à l’avance le mode de chauffage. À l’inverse de la tête de robinet de type électronique qui autorise une régulation automatique de la température. Mais surtout, un réglage précis à un demi-degré près. Aussi, il est possible de programmer le chauffage de chaque pièce à certaines heures de la journée. Par exemple, vous pouvez le mettre en chauffe lorsque vous êtes chez vous puis l’éteindre quand il n’y a plus personne dans la maison.

Comment fonctionne le robinet thermostatique d’un radiateur ?

Vous pourrez aussi aimer