nettoyage toiture fibro ciment amiante

Nettoyer son toit est une action qu’on doit effectuer une fois de manière périodique, pour assurer que celui-ci n’est pas trop envahi par la mousse, qui pourrait nuire la structure de ses matériaux si rien n’est fait. En cas de présence d’amiante dans votre toiture, il est crucial de procéder d’une manière spécifique, autant pour éviter les dangers pour votre personne que les troubles judiciaires.

Le problème posé par l’amiante

Pendant plusieurs décennies, l’amiante a été largement utilisé comme l’un des principaux isolants pour les maisons. Le fait est que c’est effectivement un isolant de bonne qualité qui parvient à retenir la chaleur de manière efficace, mais on ne savait pas avant un moment que l’amiante était l’un des matériaux les plus dangereux pour la santé. En outre, celui-ci peut émettre une quantité importante de microparticules qui viennent s’incruster dans l’air, puis dans notre organisme via les voies respiratoires.

Elles viennent y faire d’importants dégâts, notamment sur nos poumons, car il possède même des propriétés cancérigènes. Le décret concernant la cessation de l’usage de l’amiante dans le monde de la construction n’a été promulgué qu’en 1997, mais depuis cette date, il existe encore un nombre élevé de maisons qui en contiennent. Le retrait de l’amiante dans les bâtiments est pris en charge par un organisme spécialisé, qui possède les compétences et les accréditations nécessaires pour s’occuper de ce genre de problèmes.

Votre toit contient-il de l’amiante ?

Avant de procéder au nettoyage et démoussage de votre toiture, il est essentiel d’identifier s’il y a de l’amiante ou non sur celui-ci. Si votre maison a été construite après 1997, vous n’aurez rien à craindre sur ce plan, mais autrement, il est vivement conseillé de faire des vérifications par rapport aux travaux effectués sur votre maison. Si des maisons du voisinage qui ont été construites en même temps que celle où vous vivez contiennent de l’amiante dans leur toiture, il y a de grandes chances que ce soit la même chose pour votre toit.

Si vous avez des doutes, le mieux est de faire appel à des professionnels pour que ceux-ci se chargent de vérifier la présence ou l’absence d’amiante. Ils pourront également évaluer quelle est l’ampleur du problème, si des travaux spécifiques sont nécessaires ou bien qu’on puisse laisser le tout en l’état.

Le retrait de l’amiante de votre toiture

Les agents chargés du retrait de l’amiante de votre toit doivent faire en sorte de se protéger en premier lieu, c’est-à-dire de porter des combinaisons et des masques de protection pour éviter tout risque de contamination. Aussi, ils doivent procéder de manière plus que précautionneuse dans le nettoyage de votre toiture pour en retirer l’amiante, afin d’éviter que celui-ci ne se propage sur l’ensemble du voisinage.

Faire cela vous-même vous fait courir de gros risques inutilement, autant sur le plan de l’amiante que le risque de chute. En effet, il est question de travaux à faire sur votre toiture, d’où vous pouvez tomber et donc vous pouvez vous blesser gravement ou pire. La manipulation d’amiante sans accréditation peut également vous valoir des poursuites judiciaires, car c’est un matériau hautement dangereux autant pour vous que pour votre voisinage.

Comment régler mon chauffage ?

Lorsque nous utilisons notre chauffage, nos besoins par rapport à celui-ci peuvent fluctuer selon le moment donné de la journée, ou même de l’année. La meilleure chose à faire est ainsi de mettre en place un dispositif qui permet de faire face convenablement à ces variations.

L’utilisation d’un thermostat

C’est un élément utile qui vous permet de gérer la température dans l’ensemble des pièces de votre maison. Pour cela, il est nécessaire de lier celui-ci aux différents appareils de chauffage, et de lui donner le contrôle des niveaux de chaleur émise dans les pièces. Rien qu’en tournant un bouton, vous pouvez faire diminuer la température dans votre domicile, ou la faire augmenter au choix. L’idéal conseillé par les autorités compétentes en termes de performances énergétiques des bâtiments, les seuils qui marient bien confort et consommation raisonnable d’énergie de chauffage se situent entre 15 et 19° C.

Dans les maisons avec un système de domotique, le thermostat est encore plus pratique, dans la mesure où il est possible de gérer le fonctionnement de celui-ci. IL vous suffit en effet de le relier à votre unité centrale de commande, et vous pourrez par la suite indiquer à votre thermostat quelle température appliquer dans les pièces, et cela en vous aidant d’un ordinateur ou même de votre smartphone.

Le recours à la sonde thermique

L’un des indicateurs qui aide à dire avec précision quelle température serait idéale en intérieur est bel et bien celle de l’extérieur. Aussi, il y a de nombreux systèmes de chauffage qui se basent sur la température externe pour fournir une quantité spécifique de chaleur. La sonde thermique est le dispositif qui permet de faire cela facilement, et il vous suffit de la placer en dehors de chez vous pour qu’elle puisse capter la température et en informer votre chauffage.

L’avantage réside dans le fait que vous ne basez plus sur votre simple ressenti pour évaluer la température ambiante parfaite de votre maison à un instant donné et le niveau de confort de cette température. Ici, on fait des calculs pour trouver le bon compromis, c’est-à-dire une température qui ne soit ni trop chaude, ni trop froide, et qui consommera une quantité minimale d’énergie de chauffage. Ce genre de sonde se retrouve le plus souvent sur les systèmes de chauffage qui distribuent la chaleur via de l’eau chaude, comme certains planchers thermiques.

Utiliser un robinet thermique

C’est une solution qui s’applique principalement aux systèmes de chauffage qui s’aident de l’eau chaude pour émettre de la chaleur, et contrairement à la sonde, il ne peut s’appliquer que dans ce cas de figure en particulier. En effet, la sonde thermique peut très bien être reliée à un système de domotique, et les données qu’elle recueille peuvent servir pour optimiser le fonctionnement du thermostat.

Un robinet thermique se charge de gérer la température de l’eau de chauffage, qui est transportée dans les parties de votre maison telles que le plancher ou les murs chauffants. Vous pouvez régler le seuil manuellement en fonction de la température nécessaire dans une pièce donnée ; il est notamment possible de la régler sur 5 niveaux, qui vous font disposer d’une chaleur allant de 15 à 22°C.

quel est le meilleur chauffe eau électrique

Quel est le meilleur chauffe-eau électrique ?

Gage de confort et de bien être, l’usage du chauffe-eau électrique est vital pour notre quotidien. Mais entre un chauffe-eau électrique à ballon et instantanée, lequel choisir ? Dans cet article, nous allons essayer de mettre en avant leurs avantages respectifs.

Entre un chauffe-eau électrique instantanée et à ballon : lequel choisir ?

Le besoin en eau chaude sanitaire au quotidien explique pourquoi le chauffe-eau électrique est tant convoité. Les nombreux atouts dont il présente ne sont pas en reste. Cela se traduit tout d’abord en termes de gain de temps. Grâce à la chauffe eau électrique, vous allez pouvoir éviter de vous lever tôt pour chauffer l’eau. Très pratique, il vous suffit juste de tourner le robinet, et de l’eau chaude s’offre instantanément à vous. Comme par magie, rien que d’un simple geste, et vous allez pouvoir vous doucher convenablement. La salubrité de l’eau qu’elle libère constitue également un atout considérable. Ce n’est pas tout, en choisissant cet appareil, vous allez pouvoir jouer un rôle écologique important. La raison est simple. Au lieu d’utiliser le bois comme solution de chauffage d’eau, vous allez recourir à l’électricité. Au cas où vous habitez dans une région où l’eau est particulièrement agressive, sachez que le chauffe eau électrique s’adapte à tous types d’eau. Mais le chauffe-eau électrique présente deux modèles différents, aussi performant l’un que l’autre : le chauffe-eau électrique instantanée et le chauffe-eau par accumulation. Pour la première, celle-ci est dépourvue de réservoir de stockage. Ce modèle présente un mode de fonctionnement assez simple. Dès que l’eau atteint le serpentin, celle-ci est directement réchauffée par le brûleur. D’ailleurs, il présente de grands avantages puisqu’il peut s’installer partout où vous êtes. D’autant plus, le chauffe eau instantanée fournit une quantité d’eau à la demande. Ce n’est pas tout, ce dispositif est loin d’être une source d’encombrement, donc convient tout particulièrement aux petits appartements. En revanche, le chauffe eau électrique par accumulation est différent, puisqu’il est doté d’un ballon ou réservoir de stockage. Dès que l’eau passe à travers l’entrée d’eau froide, celui-ci est directement traitée par le préparateur, et chauffée ensuite par le thermostat. Ainsi, dès que vous ouvrez le robinet, vous bénéficieriez instantanément d’une eau chaude sanitaire. Enfin, il faut savoir que ce dispositif est plus économique, à condition d’arrêter la chauffe eau de tourner en plein régime, pendant les heures creuses. Alors que choisissez-vous ? Un chauffe-eau qui vous fourni instantanément en eau chaude, mais dont la quantité d’eau est limitée ? ou un chauffe-eau qui fourni de l’eau chaude à la demande mais qui requiert plus de temps, quant au temps de chauffage ?

comment changer groupe de sécurité chauffe eau

Si votre groupe de sécurité laisse couler de l’eau d’une manière continue et/ou si le débit de l’écoulement devient inhabituellement important, vous devez procéder au remplacement de cet élément important. L’opération n’a rien de compliqué, surtout si vous êtes en possession des matériels nécessaires. Découvrez dans cet article comment changer le groupe de sécurité d’un chauffe-eau.

Qu’est ce qu’on entend par groupe de sécurité chauffe-eau ?

Il s’agit d’un appareil conçu pour protéger un chauffe-eau. Il sert à parer la destruction du matériel dû à son explosion et à éviter les éventuelles conséquences sur les occupants de la maison. Le groupe de sécurité est obligatoire pour tout type de chauffe-eau, qu’il soit à gaz ou électrique. Il permet de compenser la dilatation de l’eau occasionnée par la chaleur fournie par la résistance électrique pour le cas du cumulus électrique. Pour ce faire, l’appareil laisse couler l’eau dans son siphon. Il se trouve généralement à côté ou sous la cuve du chauffe-eau. S’il vous parait plus compliqué de le localiser, n’hésitez pas de consulter la documentation technique de l’appareil.

Le remplacement du groupe de sécurité survient soit à la suite de sa panne ou à la suite d’un entretien puisqu’il doit être remplacé tous les 5 ans.

Les préparations à faire avant de remplacer un groupe de sécurité

Avant de changer cet accessoire important, vous devez d’abord réunir le matériel nécessaire tel qu’une clé à molette, une clé plate, une bassine, un ruban d’étanchéité et des joints plats en fibre ou en téflon. Vous devez également vous procurer un nouveau groupe de sécurité. Il faut que celui-ci soit de même modèle que l’ancien. Pour ce faire, vous pouvez démonter l’ancien groupe et aller chez le revendeur pour trouver le modèle similaire. Vous pouvez également noter la référence de votre cumulus et de chercher le groupe de sécurité compatible avec celle-ci.

Une fois ces outils réunis, vous pouvez ensuite procéder à l’opération. Avant d’intervenir, il faut couper l’alimentation de la maison, en arrêtant le disjoncteur général. Arrêtez également l’arrivée d’eau de la maison.

Comment changer le groupe de sécurité du chauffe-eau ?

Pour commencer, mettez la bassine sous le groupe de sécurité. Cela fait, enlevez le siphon en plastique en le dévissant. Celui-ci est raccordé à la vidange. Servez-vous de la clé si cette vidange est raccordée à un tuyau de cuivre. Procédez ensuite au démontage de l’arrivée d’eau du groupe en utilisant une clé. Faites de la même manière pour enlever l’écrou qui relie le groupe et le réservoir. Cela fait, vous devriez être en mesure de retirer facilement le groupe de sécurité. Il faut faire attention à l’eau qui s’écoule dans la bassine lors du démontage du groupe puisque celle-ci pourrait être très chaude.

Pour poser le nouveau groupe de sécurité, vous devez d’abord poser le ruban d’étanchéité. Roulez-le en 10 tours sur tous les filetages du groupe, et sur le filetage du raccordement du réservoir avec le groupe. Prenez le groupe de sécurité et fermez son arrivée d’eau. Installez-le sur le filetage du réservoir du cumulus en vissant l’écrou.

Posez un nouveau joint dans le tuyau d’arrivée d’eau froide et la vidange au cas où il y aurait un tuyau en cuivre. Vous pouvez ensuite remonter l’arrivée d’eau froide sur le groupe puis remettre le siphon. Reliez la vidange au tuyau en PVC.

Cela fait, vous procédez ensuite à la remise en marche du chauffe-eau électrique en ouvrant successivement l’arrivée d’eau de la maison et celle du groupe de sécurité. Vous pouvez ensuite ouvrir le robinet d’eau chaude. Normalement, il devrait y avoir de l’air dans la canalisation. Votre chauffe-eau est prêt à être utilisé lorsque l’eau coule normalement. Vous pouvez ensuite fermer le robinet d’eau chaude et rétablir l’alimentation électrique.

Si vous voulez savoir le budget à préparer pour remplacer un groupe de sécurité, vous pouvez consulter cet article. Sachez que pour maintenir le groupe de sécurité en bon état, il est conseillé de l’entretenir mensuellement.

comment réarmer le thermostat d’un chauffe eau

La sécurité thermique est une chose très importante pour un chauffe-eau du fait qu’elle permet à l’appareil de bien chauffer l’eau qu’il contient. Sauf qu’à un certain moment, vous pourriez avoir quelques ennuis concernant ce sujet. C’est à ce moment-là que vous devriez réarmer le thermostat. Comment faire cela ? Suivez cet article jusqu’à la fin.

Coupez d’abord le courant

En effet, l’une des précautions à prendre avant de toucher à un appareil électrique est de s’assurer que le courant est bien coupé. Pour cela, pensez à éteindre directement le disjoncteur. Mais vous devriez aussi éloigner les enfants ainsi que tout objet pouvant vous gêner.

Trouvez ensuite le thermostat de votre chauffe-eau

Pour cette deuxième étape, vous pourriez vous fier à la notice d’utilisation de votre chauffage. De plus, sachez que le thermostat d’un chauffe-eau ressemble généralement à un petit boitier rond ou carré, voire rectangle. C’est sur que vous pourriez le reconnaitre du premier coup. Mais pour atteindre cet accessoire, vous devriez commencer par dévisser le capot qui protège le cumulus avec un tournevis cruciforme. Notez que vous pourriez ranger ces mêmes vis à l’intérieur de ce capot pour ne pas les égarer. Vous trouverez le thermostat bien accroché à une platine fixé par les boulons avec ces branchements électriques.

Comment réarmer cet accessoire

Cette action est vraiment facile à faire. En effet, vous n’aurez pas besoin d’être un électricien professionnel pour réaliser cela. Sachez que vous pourriez apercevoir plusieurs encoches sur votre thermostat. De plus, certains fabricants ont décidé d’y inscrire le mot « sécurité » ou « safety » ainsi que « sécurité polaire ». Tandis que d’autres ont tout simplement mis un symbole. Pour le réarmer, il vous suffira d’enfoncer ce bouton et c’est tout. Pour le faire, prenez tout simplement un tournevis d’électricien et enfoncez-le au niveau de l’encoche qui réactivera votre thermostat et vous assurez une sécurité thermique. Si par hasard, vous n’avez pas un tournevis d’électricien (isolé), vous pourriez toujours vous procurer un objet en plastique qui sera assez résistant pour appuyer sur la touche d’activation.

Allumer le courant et tester votre chauffe-eau

Sachez que vous devriez faire quelques tests avant de remettre le capot de protection de votre chauffe-eau. De ce fait, vous serez obligé d’alimenter l’appareil durant quelques heures pour vous assurer qu’il fonctionne correctement. Toutefois, faites attention à ne pas toucher à aucune partie interne de celui-ci durant sa mise en marche afin de vous éviter d’autres problèmes. Autrement dit, vous devriez empêcher l’accès au chauffe-eau tant que le capot n’est pas à sa place.

Si au bout de quelques heures, l’appareil est de nouveau opérationnel. Alors, vous n’aurez plus qu’à couper à nouveau le courant et fixer le capot de protection au bon endroit avant de rallumer l’électricité. Pour finir, remettez le cumulus en mode normal et profitez à nouveau de votre eau chaude.

Pour clore le sujet, vous savez maintenant qu’un thermostat est un accessoire très facile à entretenir. Toutefois, si votre chauffe-eau refuse de faire son travail correctement. Dans ce cas, il faudra que vous songiez à remplacer cet élément, car il se pourrait qu’il soit complètement hors d’usage.

Comment éviter la déception en rénovant votre cuisine ?

La cuisine est une pièce de vie très importante dans la maison. On y passe beaucoup de temps chaque jour. Outre la cuisson des plats, elle peut aussi servir selon son agencement de lieu de détente ou même de salle à manger. Dans tous les cas, il est impératif qu’elle soit aménagée au mieux. Si bien que de temps en temps, une rénovation ne lui ferait pas de mal. Que ce soit un réaménagement complet ou partiel, il faut bien étudier les tâches à réaliser pour ne pas tout casser, murs et budget. Voici quelques conseils sur le sujet.

Lire la suite « Comment éviter la déception en rénovant votre cuisine ? »

Quels matériaux privilégier pour créer une nouvelle pièce à vivre ?

Certaines personnes naissent avec un grand œil pour la décoration ou le design. D’autres l’apprennent et sont capables de l’appliquer avec succès. Et puis il y a le reste d’entre nous. Si vous n’avez pas beaucoup de talent pour le design, sachez que la connaissance de quelques techniques de base peut vous emmener très loin.

Lire la suite « Quels matériaux privilégier pour créer une nouvelle pièce à vivre ? »

Quel agencement pour les meubles de salle de bains ?

Un nouveau meuble pour la salle de bain peut ajouter du style à votre décor, et peut également fournir plus d’espace de rangement. Ce guide de projet décrit les étapes que vous pouvez suivre lorsque vous remplacez un meuble-lavabo de salle de bains ou lorsque vous installez de petits meubles-lavabo de salle de bains.

Lire la suite « Quel agencement pour les meubles de salle de bains ? »

Pourquoi créer une nouvelle pièce à vivre dans votre maison ?

Lors de la conception d’un salon, c’est presque une seconde nature de concentrer tous vos meubles sur l’écran de télévision. C’est à un point que tous commencent à croire que c’est la seule façon de bien décorer l’intérieur de leur espace. Cependant, le salon devrait être bien plus qu’un simple endroit pour regarder la télévision. Il devrait également être un endroit où vous pouvez vous détendre et engager la conversation avec vos amis ou les membres de votre famille.

Lire la suite « Pourquoi créer une nouvelle pièce à vivre dans votre maison ? »